Home Le Monde selon Owen L’équité nous a quittés

L’équité nous a quittés

837
0
SHARE

On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille 
On choisit pas non plus les trottoirs de Manille 
De Paris ou d’Alger pour apprendre à marcher 

[…].

Maxime le Forestier


le cri d'owen

« À ceux qui ont tout, il sera tout donné »

Dans le Monde selon Owen, l’équité n’est qu’un leurre. Une branlette d’intellos en mal de conversations. Les exemples actuels sont pléthoriques : théoriques comme empiriques. Pour les plus croyants en des textes supposés sacrés, il suffit tout simplement de relire ce fameux extrait de l’évangile selon saint Matthieu :


« On donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance,
mais à celui qui n’a pas, on ôtera même ce qu’il a ».

Saint Matthieu

Vous ne me croyez pas ?

équité

Vérifiez par vous-même. Plus connu sous le nom d’effet Matthieu, abondamment développé et illustré par le sociologue américain Robert Merton, pour les plus suspicieux d’entre-vous.

Alors voilà où on en est : à ceux qui ont tout, il sera tout donné ! Vous avez des revenus confortables et un patrimoine immobilier ? Aucune inquiétude, toutes les banques mettront genoux à terre pour vous accorder un prêt aux meilleures conditions possibles.

sentiment d'équité ?

Vous êtes bilingue français-anglais, parce qu’un de vos parents est anglophone ? Aucune inquiétude, vous aurez 19 ou 20 au baccalauréat sans fournir le moindre effort (hormis celui de vous rendre à l’examen).

Vous êtes Prix Nobel ? Aucune inquiétude, vous resterez toujours un « grand nom », et toutes vos publications seront relayées par les médias et forceront le respect. Vous êtes la fille d’un acteur célèbre ? Aucune inquiétude, vous aurez très vite le premier rôle dans un film à succès, sans avoir pris le moindre de cours d’arts dramatiques. Et ce n’est pas Lily-Rose (1), entre autres, qui pourrait dire le contraire. Pff, les premiers prix du conservatoire, c’est tellement la lose.

« À mourir de rire pour ne pas mourir tout court »

Alors, c’est bien beau de parler « d’équité », d’égalité des chances et de tous les lieux communs qui s’y rattachent. Qui peut honnêtement penser que la sœur d’Amélie Nothomb, Juliette, a les mêmes chances de trouver un éditeur, qu’un Gilles Voirin inconnu ? Hé ho, il faut se réveiller ! Bon okay, on va jouer à un jeu : Johnny et David ? Hallyday. Nathalie et Claude ? Sarraute. Bernard et Sara ? Giraudeau (2). Certes, ce n’est pas nouveau, n’est-ce pas « Alexandre Dumas père et fils » !  Allez, un dernier que je vous laisse deviner : l’équité n’existe pas, c’est un fait, mais les neurones si, alors faites un effort. Si je vous dis, en matière musicale : Louis et Matthieu ? Vous me répondez quoi ? (3). Bingo !

Rassurez-vous, je ne vais pas vous resservir une régurgitation mal assimilée du capital social et du capital culturel selon Pierre Bourdieu. Vous savez pourquoi ? Tout simplement, parce que ce n’est pas nécessaire tant l’évidence, ainsi que les illustrations foisonnantes qui transpercent notre société de part en part, rend inutile toute référence théorique comme caution intellectuelle. Alors évidemment, on peut se donner bonne conscience et se gargariser de beaux discours, de préférence dans « les milieux autorisés qui s’autorisent à penser », pour reprendre Coluche. Discourir de la méritocratie comme si cela avait un sens ! C’est ce qui s’appelle parler pour ne rien dire. Pour Owen, c’est vraiment à mourir de rire, pour ne pas mourir tout court.

« À ceux qui n’ont rien, il sera tout repris »

Allez, on révise ses classiques : « On donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas, on ôtera même ce qu’il a ». Au moins, ça a le mérite d’être cash et sans ambages. Un lycéen n’a pas le temps de réviser chez lui parce qu’il doit s’occuper de ses quatre frères et sœurs, car sa mère, qui élève seule ses cinq enfants, enchaîne trois boulots de misère et rentre tard ? On va en plus lui reprendre ses menus espoirs de monter dans l’ascenseur social, en l’affublant de mauvaises notes, et hors de question de convoiter une grande école ou une formation prestigieuse (surtout si elle est payante !).

Un chômeur en fin de droit, d’un âge respectable, n’arrive plus à payer son loyer ? On va lui reprendre son appartement, et le mettre à la rue, comme ça il aura encore moins de chances de retrouver un travail ! Un travailleur pauvre, « working poor », parmi le million en France en 2019 (4), vit seul dans un studio miteux de quinze mètres carrés à Clichy-sous-bois ? Eh ben, on va lui reprendre le peu de moral qu’il avait quand il pouvait encore sortir de chez lui et aller dans sa salle de sport, durant deux mois de confinement. Bien fait pour lui, il n’avait qu’à avoir une résidence secondaire au bord de la mer pour aller se « confiner ». C’est la base : un peu de savoir-vivre, quand même !

« L’excuse d’ignorance posée sur un joli sourire Ultra brite ! »

Dans le Monde selon Owen, l’effet Matthieu est connu, et reconnu depuis toujours. À tel point que j’ai même hésité à en faire un billet d’humeur, tant la chose est d’une banalité affligeante. Bien sûr, vous trouverez toujours des marchands de bonne conscience qui vous expliqueront que la réalité est bien plus complexe, en prenant le contre-exemple qui « tue sa race » : Zidane !
Oui, Owen en est conscient. Mais savez-vous pour un Zidane qui a réussi, combien de centaines de millions d’enfants dans le monde continuent à taper désespérément dans un ballon, parfois à moitié dégonflé, ou en sniffant de la colle ?

Croyez-moi, il vaut mieux ne pas le savoir. Cela permet de se laver la langue comme on se lave les mains, à moindres frais. L’excuse d’ignorance posée sur un joli sourire Ultra brite !

Et vous ? L’équité vous a-t-elle quitté ?

Gilles Voirin

Gilles Voirin 

Professeur agrégé & éditorialiste



Auteur du roman Les Mots d’Owen   
  1. Lily-Rose Depp, fille de Vanessa Paradis et de Johnny Depp, chanteuse, actrice (aucune formation de comédie ou d’arts dramatiques) et mannequin. En 2018, elle incarne Ève dans L’Homme fidèle de Louis Garrel.
  2. Sara Giraudeau incarne Marina Loiseau, agent d’infiltration, dans la série Canal+ (très réussie !) Le Bureau des légendes.
  3. Matthieu Chedid, dit « – M – ».
  4. Donnée statistique d’après l’observatoire des inégalités :