Home Actualité Mes chers.es auteurs.es, je pars

Mes chers.es auteurs.es, je pars

145
0
SHARE

Marie a la chance de pouvoir terminer ses études, elle quitte aujourd’hui notre « petite Maison » pour retourner à l’école.
Elle a pris le temps de quelques mots pour nous dire au revoir. Je la remercie de son implication auprès des auteurs. Elle a su défendre ses idées avec force et talent.
Marie, you are welcome !
Gilles

Tout d’abord, je vous écris ces mots, le ventre un peu noué par l’appréhension et par la joie. Et c’est le cœur gros que je vous annonce ceci :
Je pars. Je retourne sur les bancs de la fac afin de finir mon master en édition.

Joyeuse ? Oui, je le suis. J’ai eu la chance de faire un bout de chemin avec vous, d’apprendre et de maîtriser mon métier au mieux, mais aussi de connaître chacun de vous.

Certes, nous avons eu des moments de stress intense, souvent à base de « le livre sera-t-il prêt à temps ? », « le livreur DPD n’est pas passé » ou « ah… ça ne sera pas possible, ça… » J’ai fait du mieux que je pouvais pour vous rassurer, motiver nos troupes et prendre soin de vos livres. Malgré ces moments de doute, nous avons aussi eu des instants sympathiques. Je repense notamment à nos entretiens téléphoniques ou à certains échanges de mail. Si vous saviez comme c’est agréable de vous rencontrer (que ce soit par téléphone, par mail ou en vrai) après avoir lu vos textes. Je ne regrette pas d’avoir dû me battre avec Jade Monseu à coup de Shifumi pour certains dossiers (désolée Jade).

Avec le recul, je me rends compte que j’ai beaucoup grandi cette année et c’est grâce à vous tous. Du haut de mes 23 ans, j’ai trouvé ma voie et je vous en remercie tous autant que vous êtes. Vous m’avez fait confiance et j’espère que je ne vous ai pas trahi ou déçu.

Sachez que ma remplaçante s’appelle Claire et elle devrait arriver d’ici le 5 septembre pour la rentrée scolaire ! Néanmoins, même si vous changez de référente de dossiers, que vous deveniez les auteurs de Jade, de Claire ou de quelqu’un d’autre, les valeurs essentielles de la maison d’édition seront toujours là, dans chacun de vos futurs échanges : l’écoute, le respect, la créativité, la curiosité, la foi dans le projet, l’amour du livre et de l’humain…

Je n’ai qu’un seul regret : ne pas avoir pu finir le livre de Kim Amiano K. J’aurais aimé le voir devenir un livre avant mon départ, ne serait-ce que par fierté personnelle. Pouvoir me dire que c’est un de mes bébés aussi. Néanmoins, je sais que, quelle que soit la personne qui prendra ma suite, le projet sera mené à bien. J’ai une totale confiance en l’équipe (malgré sa dépendance au sushi le vendredi). Pour ma part, je devrais acheter ce livre et venir me le faire dédicacer en personne.

Quoiqu’il en soit, sachez que le monde de l’édition est tout petit et j’espère pouvoir un jour vous retrouver.

Force et honneur,
La petite Marie Sanchez

SHARE
Previous articleLes rendez-vous de l’histoire de Blois
Next articleUne page se tourne…
Directeur associé chez Nombre7 Editions, c'est un parcours multiple qui m'amène aujourd'hui à intervenir dans cet environnement littéraire qui m’a accompagné toute ma vie. Je suis à présent acteur de ce milieu avec un projet destiné à faire émerger de nouveaux auteurs et définir une "nouvelle frontière" pour l'édition.