Home Promotion des livres Relations presse – un service aux auteurs

Relations presse – un service aux auteurs

158
0
SHARE

En octobre, nous vous présentions Radia, notre nouvelle collaboratrice, chargée de s’occuper de la promotion de vos livres auprès des enseignes comme culture.
Radia a plus d’un tour dans son sac et nous lui avons confié également les relations presse de notre maison d’édition.

Les relations presse d’une maison d’édition

Prenons la définition purement marketing des relations presse : il s’agit de l’ensemble des actions effectuées à destination des journalistes dans le but d’obtenir une couverture presse favorable à l’entreprise ou à ses produits.

Tout le monde suit ?

En langage Nombre7, cela signifie tout simplement que Radia se rapproche des médias pour qu’ils parlent de vous. Et bien évidemment, l’idée est qu’il parle de vous en termes élogieux et tout ça, sans sortir le chéquier.

Inutile de vous dire que la mission n’est pas facile facile lorsque l’on ne s’appelle pas Gallimard et que les auteurs de son portefeuille ne sont pas les prochains Goncourt ou Renaudot. Je ne veux pas vous froisser mes chers auteurs mais lorsque vous serez reçus par Busnel à la Grande Librairie, la mission sera peut-être un peu plus simple.

Nombre7« En attendant, on se remonte les manches pour vous »

Comment vous présente-t’on aux journalistes ?

C’est là que réside la difficulté, trouver sous quel angle vous présenter aux médias.

Non que l’intérêt de vos écrits ne saute pas aux yeux mais les journalistes et notamment les journalistes locaux, ceux issus de ce que l’on appelle la PQR – presse quotidienne régionale –  sont submergés de sollicitations diverses.
Sans oublier que la presse, même si elle souffre fortement, est plurielle et que l’on ne peut s’adresser à tous les titres de la même façon, chacun ayant une ligne éditoriale différente. Et cette ligne doit correspondre à nos propositions.

Aussi, sommes-nous contraints de sélectionner les ouvrages pour lesquels nous établissons un communiqué de presse et les  adressons à la presse. Et dans ce choix, si la qualité des ouvrages compte pour beaucoup bien entendu, la personnalité de l’auteur, sa capacité à transcender ses écrits, à incarner ses personnages, à émouvoir … sera à même de retenir l’attention des journalistes, soucieux de livrer à leurs lecteurs de belles histoires – ou moins belles d’ailleurs – mais surtout capables de marquer les esprits et de faire vendre.

Et oui, même dans la presse, le nerf de la guerre est toujours le même

… Pas de surprise, si vous n’êtes pas “bankable”, notre communiqué de presse ne sera pas repris. C’est un peu dur c’est certain et nous luttons chaque jour à notre niveau pour promouvoir l’humain et l’originalité des livres que nous publions mais nous ne sommes pas toujours suivis par les journalistes, parfois bien plus conservateurs que nous.

Alors, il pourra à l‘avenir, vous paraître injuste que nous n’ayons pas réalisé une opération presse suffisante en sortie de votre livre et nous serons toujours à votre écoute pour en discuter avec vous mais comme les séances de dédicace chez Cultura, nous devons faire des choix pour retenir l’attention de nos relais presse.

Nombre7 fait bouger les lignes

Ça commence à fonctionner et remuer le domaine de l’édition est là encore un sacré défi et l’exigence restera toujours notre ligne directrice. Décevoir les journalistes n’est vraiment pas une bonne stratégie et c’est un risque que nous ne voulons pas prendre, pour la pérennité de notre maison mais aussi pour vous, auteurs. Décevoir un journaliste une fois, c’est se voir claquer au nez la porte d’une rédaction bien trop longtemps.

« Si nous avons besoin des journalistes, l’inverse n’est pas forcément vrai. »

Olivia Mahieu – Rédactrice web chez Nombre7 Editions