Nous avions publié L’inconnu en janvier 2021, et Agnès Martin-Teyssier revient ce mois-ci avec sa suite : L’Éveil. Découverte de la sensualité à l’ère du virtuel, ces romans « délicatement érotisés », comme elle aime les nommer, proposent aux lecteurs de s’embarquer dans les découvertes d’Arielle. Cachée derrière son écran, c’est tout un monde charnel, sensuel et imaginaire qu’Agnès Martin-Teyssier décrit d’une plume osée, mais subtile…

L'éveil - Agnès Martin-Teyssier
Quel est le dernier livre que vous ayez livre ?

Le mien !

Quelles sont vos influences littéraires pour ce roman ?

Des influences d’il y a longtemps. Ma grand-mère lisait les Zélie, chose que plus personne ne connaît d’ailleurs, et mon beau-père qui lisait les San-Antonio.

Piochez-vous parmi des éléments biographiques lorsque vous écrivez ?

Joker ! Non mais bien sûr, tous les écrivains piochent un peu dans leur vie pour écrire leurs romans.

Quel personnage vous inspire le plus ? Oriente-t-il votre écriture ?

Les femmes, leur désir, leur envie, leur plaisir, leur force et leur faiblesse.

Votre citation favorite ?

Je ne perds jamais, je gagne ou j’apprends.

Comment vous est venue l’idée pour écrire votre ouvrage ?

Le confinement, nous étions trop et tout le temps connectés.

Et si vous deviez décrire votre livre en une phrase ?

Et si un inconnu vous écrivait que vous êtes la plus belle femme du monde, comment réagiriez-vous ?