Objet de témoignages largement discutés par les plus grands auteurs, la relation auteur-éditeur ne cesse de faire parler. Pourquoi ? Parce que les relations entre les auteurs et les éditeurs sont complexes, épineuses, mais aussi amicales et passionnées.

Pour le meilleur et pour le pire

Pas étonnant qu’on en arrive à de tels extrêmes. Les liens entre les protagonistes associés à la naissance d’un ouvrage ne sont jamais exclusivement professionnels. Une part d’intime se mêle à ce long travail.
Eh oui, le texte est souvent le fruit d’un long travail de dur labeur de la part de l’auteur. Lorsque l’éditeur propose des remarques, certes constructives, l’auteur a souvent l’impression que l’on vient attenter à sa chair.
Mais n’oublions pas que les enjeux sont tout aussi forts pour l’éditeur. Le professionnalisme de la maison d’édition est en jeu, mais nous souhaitons surtout que l’auteur rencontre au mieux son public.

Comme dans tous les couples, celui constitué par l’auteur et l’éditeur est soumis à moult tempêtes. Parfois, cela est nécessaire pour voir apparaître un résultat qui satisfait les deux parties. Mais pour éviter une séparation précipitée, les éditeurs et les auteurs doivent pleinement s’impliquer dans ce travail de co-création. Pour que cela se déroule au mieux, il est important de définir dès le début des engagements à respecter par les deux parties.

Chacun sa route, chacun son chemin

En fonction du modèle d’édition que vous choisissez, l’éditeur n’intervient pas de la même manière sur l’ouvrage. Tantôt conseiller, vous guidant vers d’autres choix, tantôt un brin plus directif. Le dialogue peut alors tourner en véritable rapport de force. Les relations humaines en général ne sont pas uniformes. Alors, imaginez celles qui lient l’auteur à son éditeur lorsque des considérations commerciales, un jugement sur la valeur de votre travail viennent s’immiscer dans le débat. Et suprême débat, le choix d’une couverture !!!

La relation évolue au grès des échecs et des succès et cela est bien normal. Alors, comment savoir dans quoi vous vous embarquez ?

Relation auteur-éditeur : une valeur qui prime chez Nombre7

Nombre7 ne souhaite pas rentrer dans ces schémas épineux de rapport de force. Toutefois, nous avons à cœur de vouloir le meilleur pour nos auteurs. Cela veut dire que parfois chez Nombre7, nous insistons sur certains points, mais ce n’est pas contre vous ni dans un but purement commercial. Par exemple, il est courant que nous refusions les images que les auteurs nous fournissent pour leur couverture. C’est tout simplement parce que les images ne sont pas d’une qualité suffisante pour l’impression, ou non libre de droits, ou que l’illustration proposée par l’auteur desservirait le livre.

Néanmoins, chez Nombre7 nous permettons aux auteurs d’avoir un véritable accompagnement, une collaboration avant tout, avec les assistantes d’édition et les éditeurs. Contrairement à certaine maison d’édition, ici pas de standardisation des échanges, vous êtes considérés et le travail est adapté au cas par cas. Nombre7 met un point d’honneur à garder une proximité avec ses auteurs.

Victoria Marchand
Assistante Relations Publiques


3 commentaires

Corinne Vanes · 3 août 2022 à 10 h 43 min

Je suis d’accord avec vous mais hormis les relations avec les éditrices éditoriales, je n’ai eu personne qui m’a téléphoné à la suite de ma signature de contrat. J’ai eu M.Lahondes pour un souci concernant une dédicace échange peu concluant d’autant que je souhaite assister à la comédie du livre de Montpellier donc j’ai demandé de l’aide et la réponse : Sauramps ne nous veut pas… J’ai changé de ME pour ce genre de comportement improductif et là pour l’instant le changement n’ai pas concluant…

    Gilles Arnoult · 3 août 2022 à 11 h 18 min

    Bonjour Madame,
    Je vous remercie de votre franchise et regrette que vous ayez eu ce ressenti. L’assistante d’édition qui a pris en charge la publication de votre ouvrage a nécessairement entretenu une discussion avec vous. Si ce n’est par téléphone, c’est un échange nourri d’emails qui a précédé la publication.
    La franchise fonctionne dans les 2 sens et effectivement, La Comédie du Livre est exclusivement réservée à des auteurs invités par les libraires montpelliérains, Sauramps entre autres. Nous avons beau user de toute l’influence de notre réseau, ces libraires préféreront toujours, et nous sommes les premiers à le dénoncer, donner la priorité à des auteurs plus reconnus ou accompagnants des célébrités d’une même maison d’édition.
    Gilles Arnoult

Natalice · 3 août 2022 à 19 h 34 min

Merci pour cet article, clair et fidèle à mon (jeune) vécu d’auteure Nombre 7. Je trouve ici des échanges constructifs, parfois en désaccord, mais toujours pour du mieux, du bon, du productif. La preuve, mes livres se vendent de mieux en mieux! Mais avouons que Emeline comme Christophe sont aussi, voire plus têtus que moi!!!! 😉
Merci Nombre 7!

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *